Épinal

Y a-t-il des ours dans les Vosges ?


Depuis toujours, l'ours a alimenté l'imaginaire collectif et la littérature. A la fois admiré et craint, il est apparu dans le folklore populaire ou dans les contes et légendes pour enfants. Quelques expressions faisant référence à l'ours sont couramment utilisées dans le langage populaire telles que "Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué", "Un ours mal léché" ou "Fort comme un ours", des expressions en rapport avec la puissance physique de l'animal ou de son caractère particulier.

L'Ours a toujours été chassé pour sa viande, sa fourrure, ses griffes ou de sa vésicule biliaire, pour protéger le bétail le cas échéant ou simplement par peur. Les cirques et les ménageries ont largement contribué à la capture des ours. Le début de l'ère industrielle a accéléré la baisse des populations d'ours sur la planète. La pression des éleveurs, la diminution de son habitat naturel du fait de de la déforestation, de la pollution ou du réchauffement climatique (recul de la banquise dans les régions polaires) sans oublier le braconnage. Les causes sont multiples et il est compliqué de les stopper.

Plusieurs espèces d'ours peuplent les différents continents. L'ours brun et l'ours noir ont colonisé l'Amérique du Nord, l'ours brun est également présent en Russie et dans certains pays asiatiques ; l'ours à lunettes vit sur le continent sud-américain, l'ours des cocotiers en Thaïlande et en Indonésie et l'Ours Blanc au bord de l'océan arctique, plus particulièrement sur la banquise. On trouve des ours polaires en Alaska, au Groenland, en Sibérie, dans l'archipel arctique canadien. La survie de l'ours blanc est fortement menacée du fait de la fonte des glaces et plus généralement par le réchauffement climatique, la pollution et la chasse. En Europe, l'ours se trouve majoritairement dans les Balkans (Slovénie, Croatie, Bulgarie, ...), les Carpates (Roumanie, Slovaquie, Ukraine) et les pays du Nord (Suède, Estonie, Finlande).

En France, l'ours brun peuple les Pyrénées. Ce mammifère plantigrade et omnivore peut atteindre 400 kg. La réintroduction de l'ours dans les Pyrénées est très contestée par les éleveurs, les chasseurs et les habitants. Les ours des Pyrénées sont suivis de façon systématique pour observer leur acclimatation et leur évolution. En 2016, 39 ours sont recensés dans ce massif dont 10 oursons. Il faut savoir que les effectifs les plus menacés sont en Europe de l'Ouest (France, Autriche, Espagne, Italie).

Pourquoi ne pas réintroduire l'ours dans d'autres massifs français ? Puisque jadis il a colonisé les Vosges, le Jura , la Corse et les Alpes françaises. Dans ces dernières, le dernier ours a disparu en 1937, 1700 pour la Corse 1860 pour le Jura et 1786 dans le Massif Vosgien. Aucun lâcher d'ours n'est prévu ces prochaines années par les autorités françaises, et ceci même dans les Pyrénées où l'espèce reste menacée avec une croissance lente de la population ursine depuis 2006. Il faudra attendre encore un peu avant de revoir des ours dans le massif Vosgien !

Plus d'articles de notre Webzine

Copyright © 1997-2021 GRANDEST com SARL, création AgenceInternet.comFacebookCookiesAjouter/Modifier/Mettre en avant un Établissement