Épinal

Y a-t-il des jonquilles dans les Vosges ?


La jonquille véritable (Narcissus jonquilla) fait partie de la famille des narcisses. Elle a des feuilles jaunes étroites, rappelant les tiges de jonc, et pousse dans les régions méditerranéennes. Lorsque l'on parle des Jonquilles dans le Nord, dans l'Est de la France, en Franche-Comté ou en Belgique, il est fait référence à la narcisse jaune, plante sauvage à fleurs jaunes également mais avec un parfum moins prononcé que la jonquille véritable. Nous utiliserons donc le terme de jonquille dans le reste de cette article pour désigner cette plante vivace qui peut atteindre 40 cm de haut. Les fleurs, quant à elles, atteignent parfois 6 cm de diamètre. Suivant les climats, la floraison des jonquilles se déroule de mars à mai. Le narcisse jaune peut être cultivé par les jardiniers amateurs grâce aux bulbes sauvages.

La cueillette des jonquilles dans les Vosges est réglementée pour préserver ce trésor de la nature. Il est important de couper les feuilles à la base et de ne pas arracher les feuilles ou les bulbes. La limite est fixée à un bouquet par personne, sans abuser.

La présence de la jonquille dans les sous-bois, dans les prés, dans les coteaux ou sous les futaies annonce le retour du printemps. Dans les Vosges, la jonquille foisonnent dans les pairies grasses ou sur les chaumes. La Ville de Gérardmer est le symbole de la jonquille. Chaque printemps, ses prairies et ses coteaux sont envahis par cette plante sauvage et par son jaune d'or, offrant aux habitants et aux touristes un spectacle exceptionnel. Tous les deux ans, Gérardmer accueille la fête des jonquilles au mois d'avril pendant laquelle des chars décorés de jonquilles parcourent les rues de la ville, il s'agit du grand Corso Fleuri. Des milliers de visiteurs affluent vers la ville pour admirer la trentaine chars et profiter des animations. La première fête des jonquilles s'est déroulée le 22 avril 1935 à l'initiative de l'amicale motocycliste de Gérardmer qui avait, quelques temps avant, décoré ses motos avec ces fleurs jaunes. Avant de pouvoir faire défiler les chars, il faut habiller les structures métalliques avec les jonquilles. C'est la nuit du piquage pendant laquelle tout le monde peut apporter son aide car le travail est gigantesque. Il faut en général 2500000 jonquilles pour décorer tous les chars. Certaines années, il n'y a pénurie de fleurs dans les Vosges (floraison retardée par le froid) pour couvrir toutes les structures En 2013, plus d'un million de jonquilles ont été importées des Pays-Bas.

La jonquille fait partie du patrimoine des Vosges, il faut tout faire pour la protéger. Une solution est d'intensifier la réglementation de sa cueillette et éventuellement interdire sa vente.

Plus d'articles de notre Webzine

Copyright © 1997-2021 GRANDEST com SARL, création AgenceInternet.comFacebookCookiesAjouter/Modifier/Mettre en avant un Établissement